Boutique

Abonnez-vous

Choisissez le format qui vous convient:

» Cliquez ici

Don en ligne

Je désire faire un don
à l’œuvre de la Revue
Sainte Anne

» En savoir plus

Infolettre

Recevez les dernières nouvelles par courriel!

Éditorial Mai 2017

Lucie Ricard, Rédactrice en chef

Daignez sainte Anne

Vers son sanctuaire, depuis trois cents ans,
La Vierge à sa mère conduit ses enfants.

Daignez, sainte Anne, en un si beau jour,
De vos enfants agréer l’amour.

Si vous êtes passé au sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré en période estivale, il est à peu près certain que vous ayez entendu ce chant, Daignez sainte Anne, résonner joyeusement à l’intérieur et même au-delà des murs de la basilique.

Oui, la Vierge nous conduit à sa mère, sainte Anne, qui depuis plus de 300 ans nous prend dans son cœur avec toute la douceur, la patience et l’amour d’une grand-maman. J’en suis la preuve vivante: j’étais en train de me noyer dans un tourbillon dangereux de l'existence quand sainte Anne m’a accueillie, m’a aidée à trouver la sortie et m’a indiqué le chemin d’une vie plus stable, plus remplie, ou du moins mieux remplie!

Dieu sait que je ne suis pas la seule! Bon an mal an, près d’un million de visiteurs viennent au Sanctuaire pour des raisons diverses et avec des attentes variées; vous-mêmes y êtes peut-être – probablement – déjà venu pour une raison et revenu pour une autre. Quelle que soit la raison qui nous y amène, c’est ce qu’on y trouve et qu’on rapporte chez soi qui nous unit.

Il y a autant d’histoires liées au sanctuaire qu’il y a de pèlerins. Des histoires de conversion, de guérison du corps, de guérison de l’âme, de réponses trouvées, de foi retrouvée et même des histoires d’amour. Je me suis moi-même mariée ici, à la Basilique, et je sais que la bonne sainte Anne veille sur notre union chaque jour.

Dans ce numéro consacré à sainte Anne, à son sanctuaire et ses pèlerins, nos collaborateurs vous proposent différentes histoires à découvrir. Vous reconnaîtrez peut-être même des portions de la vôtre dans les mots que vous lirez.

N’oubliez jamais que la bonne sainte Anne et son sanctuaire ne se trouvent pas qu’ici, à Sainte-Anne-de-Beaupré, mais aussi là où nous pouvons la visiter et lui demander son intercession et son soutien aussi souvent qu’il nous fait du bien de le faire: juste là, dans notre cœur.



Haut de page